Menu

LE FRN SORT DU BOIS

Mardi 1 Septembre 2020

Le Front est monté au créneau pour livrer une position tranchée sur les derniers points en instance de discussion au niveau de la Commission cellulaire du dialogue politique


Restés silencieux depuis quelques temps, le Frn (Front de résistance nationale) est monté au créneau pour livrer une position tranchée sur les derniers points en instance de discussion au niveau de la Commission cellulaire du dialogue politique. Dans un communiqué de presse rendu public hier, signé par son coordinateur, le Frn s’est également félicité «des consensus forts» dégagés au sein de l’opposition suite à une large concertation dans le sens de la préservation de «son unité et sa cohésion».

L e Front de résistance nationale (Frn) sort du bois pour défendre l’unité de l’opposition. Ébranlé par des informations largement diffusées dans la presse faisant état d’une divergence de vue au sein du pôle de l’opposition concernant la question du chef de l’opposition, le Frn a sorti hier, lundi 31 août, un communiqué pour apporter des précisions concernant sa position sur le statut de l’opposition et la désignation de son chef.

Son Coordonnateur, Moctar Sourang, fait savoir qu’ils veilleront non seulement à ce qu’on leur donne toute leur place mais aussi que leurs droits soient renforcés. «L’opposition n’a pas de position précise, c’est ce qui sera défendue par les plénipotentiaires», a –t-il précisé. Le Fnr s’est par ailleurs félicité «des consensus forts» dégagés au sein de l’opposition suite à une large concertation dans le sens de la préservation de «son unité et sa cohésion».

Sous ce rapport, il a été réaffirmé la position tranchée de l’opposition au sujet de certains points qui continuent de cristalliser les positions au sein de la commission cellulaire du dialogue politique. Ainsi, sur la question des autorités en charge de la gestion des élections dont les débats ont été reportés à la rencontre de ce mardi, Moctar Sourang et compagnie assurent avec fermeté que «l’option de l’opposition est :Tout sauf le Ministère de l’intérieur pour organiser des élections».

Selon le Frn , «à défaut d’avoir un consensus sur la haute autorité en charge de l’organisation des Élections, l’opposition propose un Ministre en charge des élections dirigé par une personnalité consensuelle et indépendante». S’agissant de la question relative à la vacance et suppléance au poste de maire et de président de conseil départemental, le Frn demande que le nouveau maire soit élu par le conseil municipal ou le conseil départemental pour le président du conseil.

Par ailleurs, pour mettre fin à la vague de transhumance des élus locaux de l’opposition vers le camp du pouvoir noté au lendemain de chaque alternance à la tête du pouvoir Exécutif, le FRN renseigne que l’opposition proposera «une disposition qui permet de déchoir de son mandat tout conseiller municipal qui, après son élection, rejoint une formation politique ou coalition de partis politiques différentes de celles qui l‘a investi».

Et concernant la question de la rationalisation du calendrier républicain, le Frn dit être à l’écoute de la majorité qui avait proposé ce point. «L’opposition attend de connaître le contenu de cette proposition par écrit avant de déterminer sa position en toute connaissance de cause» a fait remarquer le Frn.

Lexpress.sn

Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIA | CONTRIBUTION | ANALYSE